top of page

ARNO FERRERA & GILLES POLET

Ce n'est pas vrai que les hommes ne veulent pas changer. Cependant, il est vrai que beaucoup d'hommes ont peur de changer. Il est vrai que des millions d'hommes n'ont même pas commencé à se demander en quoi le patriarcat les empêche de se connaître vraiment eux-mêmes, d'être en contact avec leurs sentiments, et d'aimer. Pour connaître l'amour, il faut que les hommes soient capables de renoncer à la volonté de dominer. Qu'ils soient capables de choisir la vie plutôt que la mort. Qu'ils veuillent changer. - bell hooks, "La Volonté de Changer", Les Hommes, La Masculinité et l'Amour
Armour

Après le duo CUIR, Arno Ferrera et Gilles Polet, cette fois rejoints par Charlie Hession, mettent à nouveau leur corps en jeu dans un trio qui a pour point de départ les notions de protection, surprotection et abandon. La recherche artistique s'intéresse en partie à l'univers du sport et notamment des sports qui nécessitent un équipement particulier pour se protéger de l'adversaire, sur un principe de "plus on se protège, le plus on peut se percuter et s'exposer à la violence".

Les performers souhaitent traverser des phases d'épuisement pour atteindre des états de corps où la douceur, l'érotisme et l'autodérision trouvent leur place. S'ouvrant à une fragilité assumée et accueillie, le projet propose une représentation d'un amour libre et généreux, universel et pluriel, un threesome franc du collier. En laissant tomber les armures, comme des carapaces abandonnées, les performers deviennent des personnages sensibles, à fleur de peau, prêts à partager leurs énergies dans une complicité joyeuse avec le public.

 

Le dispositif scénique, en écho au trio au plateau, sera tri-frontal.

ItsaMatch-I-2022-JonasVerbeke-HR-24.jpg
Comm Armour (no credits).png

Arno Ferrera

 

Arno Ferrera est diplômé en Physical Theatre à la Scuola Teatro Dimitri (CH) après dix ans de gymnastique et six ans d’études en musique baroque au Conservatorio della Svizzera Italiana (CSI). Il choisit Bruxelles comme base, et continue sa formation physique en danse contemporaine dans la capitale belge. Il participe à la tournée européenne du spectacle Holiday on stage de Martin Schick et Damir Todorovič. Par la suite, il participe à la création de Opera Retablo dans Vanity: I hate this job.
Depuis 2018, il est directeur artistique de la compagnie belge Kind Bull avec Amaury Vanderborght, qui vise à créer des objets artistiques à l’intérieur de milieux fermés (hôpitaux psychiatriques et prisons). Il intègre la compagnie Un loup pour l’homme en 2015 pour une reprise de rôle dans le spectacle Face Nord, il participe ensuite à la création de Rare Birds pour après devenir porteur du projet Cuir au sein de la compagnie. Il développe une recherche autour du mouvement instinctif, et une analyse de la motricité animale et du toucher.

Arno Ferrera  credits - Valérie Frossard.jpg

Gilles Polet

 

Gilles Polet a d’abord suivi une formation de comédien au Lemmensinsituut de Louvain avant de s’installer à Leeds pour étudier à la Northern School of Contemporary Dance. Il est diplômé de P.A.R.T.S. à Bruxelles en 2008. Son travail va de l’opéra avec Deborah Warner à La Monnaie, Bruxelles, à la chorégraphie de clips musicaux, en passant par des courts métrages avec les réalisateurs Dimitri Karakatsanis, Andrew Ly et Kevin Calero. Son premier solo Jack-in-the-Box a été joué à Hong Kong, Téhéran, Berlin, etc. En voyageant à travers l’Iran, Gilles fait un voyage initiatique en plongeant dans le monde du soufisme, qui l’a inspiré pour réaliser son solo suivant : Simurgh: l’histoire de la Conférence des Oiseaux, racontée par un GoGo Dancer. Gilles Polet a collaboré avec Troubleyn/Jan Fabre pendant 10 ans. Entre autres pour les deux reenactments C’est du théâtre comme il fallait s’y attendre et prévoir et Le pouvoir de la folie théâtrale où il joue le rôle de l’empereur. Il a également participé à la création et à la performance de Mount Olympus, pour glorifier le culte de la tragédie, une performance de 24h. En 2020, Gilles se concentre sur sa carrière de professeur de yoga, créant sa propre application de yoga en plein air appelée YOGING.

bottom of page