Revenir à l'aperçu
Théâtre

Oblivion

Sarah Vanhee / CAMPO (BE)

Belgique

Que dévoilent vos déchets sur votre vie au cours de l’année passée ?

Dans une démarche analogue à ceux qui souffrent du syndrome de Diogène, Sarah Vanhee a décidé de ne plus rien jeter, de tout conserver, des mails aux pots de yaourt. Elle a rangé et archivé le tout dans des caisses. Les déchets organiques, difficiles à conserver, ont été photographiés et les  défécations, consignées dans un journal. Cette expérience qui peut paraître absurde est riche d'enseignements : l'histoire presqu'affective qui se noue avec les objets, le contrôle factice que nous croyons exercer quand nous jetons, le fait de jeter qui est davantage un réflexe de la société de consommation plus qu'une nécessité... Avec des livres comme History of Shit, elle s'est parallèlement plongée dans l'histoire sociale des déchets. Elle a découvert que la gestion de ces derniers est un commerce florissant et l'un des plus grands secteurs d'exportation des Etats-Unis... En jetant, on croit faire disparaître les choses, mais, en Inde ou ailleurs, nos déchets forment une montagne où les autochtones viennent fureter. Durant près de trois heures, l'artiste étale sur scène tout ce qu'elle a conservé et on se prend, comme elle, à reconnaître avec surprise "la beauté de ce paysage de déchets".

Sarah Vanhee (1980) mêle la performance, les arts plastiques et la littérature. Son œuvre se décline sous différentes formes qu'elle (re)crée souvent in situ. Elle présente ses œuvres dans différents cadres comme CAMPO Gand (avec lequel elle a établi une collaboration fructueuse depuis 2009), De Appel arts centre (Amsterdam), Centre Pompidou (Metz), ImpulsTanz (Vienne), Théâtre de la Cité Internationale (Paris), HAU (Berlin)... Elle écrit aussi pour la presse spécialisée et pour des ouvrages consacrés à l'art. Elle est par ailleurs membre de Manyone. 

Credits

Durée: 150 min

Lieu: Kortrijk - Budascoop