Revenir à l'aperçu
Théâtre

Caliban Cannibal

Motus

Italie

Sous une tente de fortune, deux migrants de nulle part doivent partager leur errance vers un ailleurs indéfini. A (Silvia Calderoni) et C (Mohamed Alì Ltaief, dit Dalì), jeunes et étrangement beaux, sont ensemble sans l'avoir choisi, ils sont arrivés là à cause des tourmentes de l'Histoire. Laquelle? Au fond, cela importe peu : ils sont là dans ce même espace précaire que le vent peut souffler en un instant, c'est tout ce qui compte. On les découvre sur deux écrans, de part et d'autre de leur fragile habitacle. Ils essaient de communiquer sans parler la même langue, ils essaient de dire, de se dire, un peu, juste un peu, par bribes, en mêlant italien, français, arabe et anglais. Ils essaient de maintenir le fantôme d'un espoir du lendemain et saisissent la vibration de cet échange comme une chance que leur offre le présent. S'inspirant de l'essai Caliban Cannibal de l'auteur cubain Roberto Fernandez Retamar, la compagnie italienne Motus offre une performance poétique sur la migration qui n'est pas sans faire écho à la tragique actualité en Méditerranée.

Issus du théâtre universitaire, les metteurs en scène Enrico Casagrande et Daniela Nicolò fondent la compagnie Motus à Rimini en 1991, compagnie italienne devenue incontournable. Laboratoire de travail ouvert aux collaborations artistiques, Motus crée des spectacles théâtraux, des performances et des installations qui se veulent des outils de connaissance puis d'action. Ils sont programmés dans toute l'Europe, au Canada, à New-York... En 2010, Enrico Casagrande, comme représentant de Motus, a été programmateur du 40eme Festival de Santarcangelo. La même année, Silvia Calderoni, actrice-protagoniste de la compagnie depuis 2006, reçoit le Prix UBU qui récompense son parcours professionnel très original, sa belle sensibilité. Ce spectacle s'inscrit dans leur projet 2011>2068 AnimalePolitico Project dont chaque création est fondée sur "une rencontre avec des personnes extraordinaires" : après The plot is the revolution avec Judith Malina (Living Theatre) qui continuait à croire à la possibilité d'une "Belle Révolution Anarchiste Non Violente", Caliban Cannibal a pris vie avec Dalì (Mohamed Alì Ltaief) qui a été membre actif de la révolution arabe (qu'il ne définit plus comme telle), "qui est profondément déçu, mais point résigné".

DÉBAT:
* 17.11

PARCOURS:
* 16.11 - Jan Martens + Motus: € 14
* 17.11 - Jan Martens + Motus: € 14

BY: Enrico Casagrande and Daniela Nicolò, WITH: Silvia Calderoni and Mohamed Ali Ltaief (Dali), VIDEO: Enrico Casagrande, Alessio and Andrea Gallo Spirli, COPRODUCTION: Vooruit Gent, Culturgest Lissabon and theaterfestival Oerol Terschelling, WITH SUPPORT OF: Fonds Podiumkunsten, AFK (Amsterdams Fonds voor de Kunst), Fonds 21 en VSBfonds, CONTRIBUTION DOCUMENTARY: Philosophers' Republic of Med Ali Ltaief and Darja Stocker (philosophers-republic.com), ASSISTANT TO THE DIRECTOR: Ilenia Caleo, TRANSLATION: Nerina Cocchi, PRODUCTION: Elisa Bartolucci, ORGANIZATION: Valentina Zangari, DISTRIBUTION ABROAD: Lisa Gilardino, PRESS SECRETARY: Sandra Angelini, PRODUCTION: Motus 2011> 2068 AnimalePolitico Project AS PART OF the Ateliers de l'Euroméditerranée - Marseille Provence 2013, WITH THE SUPPORT OF: Santarcangelo • 12 • 13 • 14 + Angelo Mai Altrove Occupato, Roma + Face to Face / Paroles d’Italie pour les scènes de France + ESC Atelier Autogestito, Roma

Durée: 50 min

Lieu: Villeneuve d'Ascq - La rose des vents